ACFE expose son rapport sur la Fraude : " Report to the Nation on Occupational Fraud and Abuse "

Actualité

ACFE expose son rapport sur la Fraude : " Report to the Nation on Occupational Fraud and Abuse "

L’ACFE publie pour la 20ème année consécutive, son rapport sur la fraude : « Report to the Nation on Occupational Fraud and Abuse ».
Les organisations font face à de nombreux risques tels que les risques liés à la chaine logistique, aux réglementations, à l’image ou encore ceux qui découlent de l’usage des technologies. En outre, la fraude a beau n’être qu’un risque parmi tant d’autres… il est universel ! En effet, ce dernier est surmonté tant par les entreprises publiques que les entreprises privées de toute taille, familiales ou non.
L’étude se base sur une analyse de plus de 2410 cas de fraude qui ont été investigués dans la période de janvier 2014 à octobre 2015 et ce, dans 114 pays à travers le monde.
L’un des points qu’exposent les membres de l’ACFE dans cette étude, est que la fraude est due souvent à un manque de contrôle au niveau des procédures appliquées dans les différentes entités d’une organisation.
Même avec le recul, il peut être difficile d’identifier les déficiences de systèmes qui ont facilité les fraudes. Cependant, il faut apprendre des incidents frauduleux antérieurs pour mieux prévenir et détecter les cas de fraudes à l’avenir.
L’AFCE a donc organisé un sondage auprès d’organisations victimes de fraude afin de recueillir leur point de vue sur le manque de contrôle ayant contribué à des cas de fraude.
Leurs réponses sont indiquées dans le schéma 63 :
  • 29 % ont cité un manque évident de contrôle interne comme étant la raison principale,
  • 20,3 % ont indiqué que les contrôles internes étaient présents mais ont été court-circuités par les auteurs de la fraude
Pour en savoir plus, nous vous invitions à parcourir l’étude complète de l’ACFE sur la Fraude.